Le transhumanisme est-il un humanisme ? par Gilbert Hottois

Le transhumanisme est-il un humanisme ?

Titre de livre: Le transhumanisme est-il un humanisme ?

Éditeur: Académie royale de Belgique

Auteur: Gilbert Hottois


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Primary: Le transhumanisme est-il un humanisme ?.pdf - 29,873 KB/Sec

Mirror [#1]: Le transhumanisme est-il un humanisme ?.pdf - 44,553 KB/Sec

Mirror [#2]: Le transhumanisme est-il un humanisme ?.pdf - 46,500 KB/Sec

Gilbert Hottois avec Le transhumanisme est-il un humanisme ?

Les idées, les critiques, les fantasmes, espoirs et angoisses transhumanistes sont culturellement omniprésents. La notion centrale d’amélioration/augmentation des capacités humaines n’est pas neuve. Ce qui est nouveau et qui porte le transhumanisme est que de la médecine à la robotique, des biotechnologies aux sciences cognitives, des nanotechnosciences à l’astronautique, ces idées et fantasmes connaissent de plus en plus d’ébauches de concrétisation. Ce sont ces avancées technoscientifiques projetées comme à poursuivre indéfiniment dans l’avenir qui provoquent la réflexion philosophique, éthique, politique, et lui accordent du poids et du sérieux.

Gilbert Hottois est professeur émérite de l’Université libre de Bruxelles. Il est Membre de l’Académie royale de Belgique ainsi que de l’Institut International de Philosophie. Professeur invité dans plusieurs universités d’Amérique du Nord et du Sud, d’Afrique et d’Europe, dont le Collège de France en 2003, il est l’auteur de plus de vingt livres et l’éditeur scientifique d’autant d’ouvrages collectifs, dont un dictionnaire et une encyclopédie de bioéthique.

Livres connexes

Les idées, les critiques, les fantasmes, espoirs et angoisses transhumanistes sont culturellement omniprésents. La notion centrale d’amélioration/augmentation des capacités humaines n’est pas neuve. Ce qui est nouveau et qui porte le transhumanisme est que de la médecine à la robotique, des biotechnologies aux sciences cognitives, des nanotechnosciences à l’astronautique, ces idées et fantasmes connaissent de plus en plus d’ébauches de concrétisation. Ce sont ces avancées technoscientifiques projetées comme à poursuivre indéfiniment dans l’avenir qui provoquent la réflexion philosophique, éthique, politique, et lui accordent du poids et du sérieux.

Gilbert Hottois est professeur émérite de l’Université libre de Bruxelles. Il est Membre de l’Académie royale de Belgique ainsi que de l’Institut International de Philosophie. Professeur invité dans plusieurs universités d’Amérique du Nord et du Sud, d’Afrique et d’Europe, dont le Collège de France en 2003, il est l’auteur de plus de vingt livres et l’éditeur scientifique d’autant d’ouvrages collectifs, dont un dictionnaire et une encyclopédie de bioéthique.

Les idées, les critiques, les fantasmes, espoirs et angoisses transhumanistes sont culturellement omniprésents. La notion centrale d’amélioration/augmentation des capacités humaines n’est pas neuve. Ce qui est nouveau et qui porte le transhumanisme est que de la médecine à la robotique, des biotechnologies aux sciences cognitives, des nanotechnosciences à l’astronautique, ces idées et fantasmes connaissent de plus en plus d’ébauches de concrétisation. Ce sont ces avancées technoscientifiques projetées comme à poursuivre indéfiniment dans l’avenir qui provoquent la réflexion philosophique, éthique, politique, et lui accordent du poids et du sérieux.

Gilbert Hottois est professeur émérite de l’Université libre de Bruxelles. Il est Membre de l’Académie royale de Belgique ainsi que de l’Institut International de Philosophie. Professeur invité dans plusieurs universités d’Amérique du Nord et du Sud, d’Afrique et d’Europe, dont le Collège de France en 2003, il est l’auteur de plus de vingt livres et l’éditeur scientifique d’autant d’ouvrages collectifs, dont un dictionnaire et une encyclopédie de bioéthique.